Sermon du Vendredi

Iblis, Le Premier Des Racistes

19. Februar 2021
Tasbih Grün Schwarz

Chers Musulmans !

À travers la formule « SubhânAllah », nous exprimons la perfection de notre Seigneur et le fait qu’Il est exempt de tout défaut. Il est possible de percevoir Sa perfection dans cet univers qu’Il a créé dans les végétaux, les animaux, les montagnes, les océans et la création de l’être humain. Ce sont autant de signes de Sa puissance infinie. Les différentes couleurs, intonations, odeurs et saveurs qu’Allah a créées sont autant d’éléments enrichissant notre vie. De la même manière, les différences entre les humains telles que les langues, coutumes et cultures enrichissent également notre vie au quotidien. Par conséquent, ceux qui voient cela d’un mauvais œil et considèrent leur propre nation ou culture comme supérieure aux autres rabaissent d’une certaine manière le caractère créateur d’Allah.

Chers Fidèles !

Dans le Saint-Coran, Iblis est le premier être à avoir adopté cette compréhension erronée et à être présenté comme raciste. Lorsque Allah Le Tout-Puissant créa Adam (a.s), le premier homme, Il ordonna aux anges et à Iblis de se prosterner pour le saluer. Mais Iblis refusa d’accomplir cet ordre divin et se montra orgueilleux. Son excuse futile est mentionnée par Allah dans la Sourate Sâd : « (Allah) lui dit : « Ô Iblis, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé ? T’enfles-tu d’orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés ? ». « Je suis meilleur que lui, dit [Iblis,] Tu m’as créé de feu et tu l’as créé d’argile ».[1]

En réalité, le fait qu’Iblis fut créé de feu n’a aucune valeur, bien que celui-ci l’ait perçu comme une supériorité face à Adam (a.s.), qui fut créé d’argile. Et c’est ainsi qu’il se révolta et fut maudit à jamais.

Chers Croyants !

Le racisme est le plus grand désastre de cette époque dans laquelle nous vivons. Il est semblable à un vers rongeant l’humanité. Cette maladie empêchant les gens de vivre ensemble dans un cadre social, a toujours existé dans l’histoire et a causé de grandes catastrophes. Le massacre de Srebrenica et la traite atlantique des esclaves ayant mené à l’exploitation de millions d’Africains de l’Ouest sont des exemples frappants de cette triste vérité. Mais ce racisme n’est pas limité à une seule zone géographique, bien au contraire, elle s’avère être une réalité empoisonnant tous les pays, aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest. Le racisme ainsi que le nationalisme sont à l’origine de tous ces événements cités au préalable.

Cette compréhension était également présente à l’époque de notre prophète Muhammad (s.a.s). Lors de la conquête de la Mecque, lorsque l’envoyé d’Allah ordonna à Bilal ibn Rabâh, dit Al-Habashi (c’est-à-dire l’éthiopien), d’appeler les gens à la prière, certaines personnes furent dérangées du fait que Bilal soit noir et tinrent des propos injurieux. Allah révéla alors le verset suivant : « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. »[2]

De même, le Prophète (s.a.s) a souligné qu’aucune nation ni aucune lignée n’a de supériorité sur une autre nation ou une autre lignée.[3] Il dit également dans un hadith : « Allah ne vous juge pas selon vos corps, ni selon vos apparences, mais plutôt selon la sincérité de vos cœurs et de vos actes ».[4]

Mes chers Frères !

Il y a un an, nous avons tous vu à quel point le racisme envers l’Islam et la xénophobie peuvent conduire au désastre. Dans la ville d’Hanau, en Allemagne, le racisme a encore une fois montré son visage atroce en prenant la vie de personnes innocentes alors qu’elles étaient encore dans la fleur de l’âge. Neuf de nos frères ont perdu la vie dans cet odieux attentat. Bien que chacun ait été un membre de la société dans laquelle il vivait, ils furent considérés comme des étrangers et pris comme cible par ces terroristes. C’est ainsi que tous leurs rêves et projets d’avenir prirent fin brutalement. Le chagrin et la douleur de leurs proches demeurent quant à eux intacts.

Cet acte inhumain est le résultat d’une idéologie nauséabonde dans laquelle les différences créées par Allah sont perçues comme une menace alors qu’en réalité, elles représentent chacune une richesse. L’un des principaux facteurs à l’origine de cette généralisation est la rhétorique qui perçoit les différents segments de la société comme une problématique, y compris les musulmans. Les responsables politique ont, en particulier, une grande responsabilité à cet égard.

Cependant, en tant que musulmans, nous ne devons pas brosser un tableau négatif. Il y a en effet des personnes consciencieuses défendant le droit et elles constituent la majeure partie de la société dans laquelle nous vivons. Notre devoir en tant que communauté est de solidifier nos relations et de résister à la persécution. Pour y parvenir, nous devons nous connaître et nous écouter les uns les autres.

Qu’Allah fasse de nous des serviteurs clairvoyants percevant que les différences sont en réalités une richesse. Que Son Pardon soit sur nos frères croyants décédés. Amîn !

[1] Sourate Sâd, 38:75-76
[2] Sourate Al-Hujurât (Les Appartements), 49:13; Pour la circonstances de révélations, voir. Tafsir Muqâtil b. Sulaymân (2002), 4/96-97
[3] Voir. Musnad Ahmad, 38/474, H.No: 23489
[4] Muslim, Birr, 10