Sermon du Vendredi

La Bénédiction Des Trois Mois

12. Februar 2021
Mimbar Deckenleuchten

Chers Musulmans !

Si Allah le veut, nous rentrerons demain dans la période bénie des « trois mois ». L’une des lois immuables d’Allah est qu’Il a rendu, dans Son immense sagesse, certaines des choses qu’Il a créées supérieures aux autres. Ainsi Il a rendu certains endroits, certaines périodes ou encore certaines personnes supérieures aux autres. Personne n’a le droit de remettre en question Allah quant à ce choix. Notre Seigneur proclame ainsi : « Ton Seigneur crée et choisit ce qu’Il veut. ».[1]

Chère Communauté !

Puisque certains tombent dans l’excès de rejeter les mérites de ces mois ou celui inverse d’ouvrir au contraire les portes de l’innovation en rapportant des paroles et des récits sans fondements religieux, nous souhaitons ici préciser les mérites de ces mois et les adorations qu’il est recommandé d’y effectuer.

Le premier des trois mois est le mois de Rajab, qui est aussi l’un des mois désignés comme sacrés dans le Coran. Il est rapporté que le Prophète faisait l’invocation suivante lorsque venait le mois de Rajab : « Ô Allah, bénis pour nous le mois de Rajab et de Sha’bâne et permets nous d’atteindre le mois de Ramadan. »[2] De ce fait, en tant que musulmans, lorsque nous entrons dans ces trois mois, nous devons tout d’abord invoquer Allah pour que ces derniers soient bénéfiques pour nous. Le mois de Rajab est l’un des quatre mois considérés comme sacrés. À l’époque même de la Jahiliyya, les Arabes cessaient durant ces mois sacrés toute guerre et tout conflit. Il est connu que le Messager d’Allah (sas) a recommandé le jeûne pendant ces derniers.[3] Ainsi, le jeûne lors du mois de Rajab est très bénéfique.

Cependant, il est bon de savoir qu’il n’y a aucune source fiable désignant un jour en particulier de ce mois où il serait bon de jeûner ou des prières particulières avec un nombre de rakat spécifique. Le deuxième des trois mois est le mois de Cha’bâne. Des récits fiables nous apprennent que le Prophète (s.a.s) n’a jamais jeûné un mois entier en-dehors du mois de Ramadan mais qu’après ce dernier c’est durant le mois de Cha’bâne qu’il jeûnait le plus.[4] Ainsi, en prenant exemple sur notre Prophète (sas), le fait d’augmenter nos jeûnes pendant le mois de Cha’bâne est certes le comportement le plus conforme à la Sunna. Cependant, il n’est pas recommandé de jeûner après la seconde moitié du mois de Cha’bâne, et ce, afin d’aborder avec plus de vigueur le mois de Ramadan.

Chers Croyants !

Certaines nuits de ces mois bénis, de par leur importance, sont désignées par des noms spécifiques. Il est nécessaire de prendre en considération les points suivants concernant ces nuits : Il n’y a pas d’adoration particulière à effectuer pendant ces dernières, y compris pendant la « Nuit du Destin » mentionnée dans le Coran. De telles pratiques n’ont pas leur place dans la religion selon les oulémas des quatre grandes écoles juridiques. D’un autre côté, nous ne devons pas oublier que ces nuits de façon générale sont une opportunité pour veiller dans l’adoration.

Chers Frères et Sœurs !

La meilleure façon d’appréhender ces trois mois est d’acquérir la science de source sûre et de multiplier les bonnes œuvres. Pour acquérir de la science, nous devons être proches du Coran et de la Sunna en cette période bénie. Nous devons également nous efforcer d’enrichir nos connaissances et de multiplier nos bonnes œuvres. C’est l’occasion de se questionner sur notre servitude envers Allah, sur nos œuvres jusqu’à aujourd’hui. C’est également l’occasion de nous réconcilier avec nos frères, de lire le Coran, de prier sur le Prophète (sas) et de faire des invocations pour nos frères opprimés et délaissés de par le monde.

Qu’Allah nous permette d’appréhender les trois mois ainsi que toute autre période de notre vie de la meilleure des manières, conformément à Ses prescriptions et à la Sunna de Son envoyé.

[1] Sourate al-Qasas: 28:68.
[2] Musnad Ahmad, H.No: 2346.
[3] Abû Dâwûd, Sawm, 54, H.No: 2428.
[4] Bukhârî, Sawm, 52, H.No: 1969.