Sermon du Vendredi

Le repentir : la purification du cœur

06. Januar 2022
Koran Tasbih Rot

Chers musulmans !

Le repentir est un retour. C’est le fait de revenir sur ses erreurs, revenir vers le droit chemin et s’abstenir de se rebeller contre son Créateur. Le repentir est une chose indispensable selon les enseignements spirituels et les principes de l’Islam. Allah (swt) nous le rappelle dans le verset récité au début de ce sermon et dans lequel Il dit :« Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. ».[1] D’après ce verset, chaque croyant a l’obligation de se repentir de ses péchés. En effet, il n’est pas possible d’atteindre le salut sans repentir. Mais alors comment et envers qui doit se faire ce repentir ? Le repentir doit être sincère et la personne doit profondément regretter ses mauvaises actions tout en ayant l’intention de ne plus les reproduire. Le repentir doit se faire en avouant ses fautes avec un véritable sentiment de regret dans le cœur. Celui qui se repend doit prendre ses distances avec ses péchés. Il doit également demander pardon pour tous les torts qu’il a pu commettre envers les gens mais aussi et surtout envers Allah (swt), en enfreignant Ses ordres.

Mes chers frères et mes chères sœurs !

Allah (swt) nous dit dans la sourate al-An’am : « Evitez le péché apparent ou caché, (car) ceux qui acquièrent le péché seront rétribués selon ce qu’ils auront commis. ».[2] Il est encore plus important de délaisser les péchés commis avec la langue et le cœur que ceux commis avec les mains ou la bouche. Le koufr, c’est-à-dire la mécréance et le chirk, l’associationnisme, sont des péchés du cœur tout comme la haine, l’orgueil, l’hypocrisie, l’arrogance, la jalousie ou encore l’avarice. En effet, si le cœur se porte mal, tout le corps se portera mal, et inversement, si le cœur se porte bien, c’est tout le corps qui suivra et se portera mieux. Notre Prophète (sas) dit à ce sujet : « En vérité, il y a dans le corps humain un morceau de chair qui, en bon état, permet au corps tout entier de prospérer et qui, en mauvais état, le corrompt en entier. Ce morceau de chair c’est le cœur. ».[3] 

Mes chers frères !

Celui qui ne se repend pas va, avec le temps, commettre des péchés de manière tout à fait normale et inconsciente. Cette situation peut même aller jusqu’à mettre en péril la croyance de l’individu. La solution face à ce danger réside dans le repentir sincère. Le repentir sincère consiste à regretter ses péchés apparents et cachés et à demander pardon pour toutes les erreurs commises avec le cœur ou le corps. Mais il faut tout d’abord avoir le courage et l’envie sincère de se repentir. Ensuite, il faut s’en donner les moyens et essayer de racheter ses erreurs. Car chaque repentir dépend du péché commis : si le péché consiste à avoir délaissé la prière, il faut alors prier. S’il s’agit de ne pas avoir donné la zakat, il faut donner la zakat. Celui qui n’a pas jeûné doit jeûner. Celui qui a fait du mal à autrui doit se racheter et demander pardon aux personnes concernées. Mais que se passe-t-il donc pour celui qui ne se repentit pas ? Voici la réponse de notre Prophète (sas) à ce sujet : « Lorsque le croyant commet un péché, un point noir se forme dans son cœur ; s’il se repent de son péché, s’en démarque et demande pardon, ce point noir disparaît de son cœur ; s’il persiste dans son péché, ce point prend de l’ampleur jusqu’à envelopper tout son cœur. Ces points noirs sont ceux qu’Allah qualifie comme la rouille qui couvre les cœurs. ».[4]

Chers croyants !

Il est essentiel ne pas reporter le repentir. Nul ne connaît l’heure de sa mort. Peut-être n’aurons-nous pas le temps de rattraper nos prières manquées, peut-être n’aurons-nous pas l’occasion de demander pardon aux personnes à qui nous avons fait du mal et que la mort nous surprendra sans que nous ayons eu l’occasion de nous repentir. Si nous voulons atteindre la grâce d’Allah et obtenir Sa miséricorde, demandons-Lui alors de nous pardonner nos péchés et essayons de nous en éloigner et de ne plus en commettre. Comme le dit Foudayl ibn Iyaz : « Le repentir de celui qui n’abandonne pas les péchés et un repentir de menteur. ». Implorons donc Allah de nous inspirer et de nous inciter au repentir sincère. Il ne suffit évidemment pas de se repentir. Il faut également accomplir de bonnes œuvres. Le chemin qui mène au paradis passe par le repentir mais aussi par l’accomplissement de bonnes actions. Qu’Allah (swt) nous guide dans cette voie.

[1] Sourate an-Nour (La Lumière), 24:31

[2] Sourate al-An’Am (Les Bestiaux), 6:120

[3] Mouttefekoun ‘Aleyh: Muslim, Musâqât, 107; Bukhârî, Îmân, 39

[4] İbn Mâdja, Zuhd, 29; Ahmed b. Hanbal, Musnad, II, 297. Verset: Sourate al-Moutaffifîn (Les Fraudeurs), 83:14

Sermon-Le repentir : la purification du cœur

[supsystic-social-sharing id="1"]