Sermon du Vendredi

L’Univers Nous Est Confié

24. September 2021
Koran Seite Tasbih Orange

Chers Fidèles !

Le prophète Salih (as) dit à son peuple : « Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créés, et Il vous l’a fait peupler (et exploiter). Implorez donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui. ».[1] Ces paroles prophétiques sont riches d’enseignements. En effet immédiatement après avoir appelé son peuple à adorer Allah, Salih (as) leur rappelle qu’ils furent créés de terre et qu’ils ont pour responsabilité de s’en occuper. Allah nous met en garde dans un autre verset contre toute négligence de cette responsabilité en nous avertissant de la sorte : « Et ne semez pas la corruption sur la Terre après qu’elle a été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants. »[2]

 

Chers Croyants !

La turpitude et la corruption dont il est question ont un sens très large comme nous le montre l’épisode suivant de la vie de notre Prophète (sas) : Un jour alors qu’un cortège funéraire passait à côté de lui, il dit en effet à propos du défunt : « Le voilà soit libéré soit libérateur ». Ses compagnons lui demandèrent alors : « Ô messager d’Allah ! Qu’est-ce donc que le libéré et le libérateur ? ». Ce à quoi il répondit : « Le croyant est libéré (par la mort) de la fatigue et des tracas de ce bas monde tandis que le malfaisant libère (par sa mort) les hommes, la terre, les arbres et les animaux de sa nuisance. »[3] Nous comprenons à travers ce hadith que le croyant a des responsabilités non seulement envers les hommes, mais également envers la terre, les animaux et les végétaux. On désigne ainsi par turpitude (ifsad) le fait d’aller à l’encontre de ces responsabilités.

 

Chers Croyants !

Bien sûr aucun de nous ne causerait volontairement du mal à notre environnement. Cependant, avec l’industrialisation à outrance du dernier siècle, nous devenons de moins en moins sensibles à l’environnement et devenons complices de sa destruction. La volonté de produire et gagner plus a poussé l’humain à adopter un mode de vie ayant des conséquences nocives pour notre planète.
Notre soif inépuisable de richesse mène notre monde à sa perte. Les états ne voient aucun problème à se développer économiquement au prix de catastrophes naturelles, de la pollution atmosphérique et du réchauffement climatique. Les nuisances causées par les désirs humains devenus incontrôlables ne se limitent pas aux problèmes environnementaux mais affectent également les autres créatures partageant ce monde avec nous. Notre Prophète (sas) nous rappelle notre responsabilité envers ces dernières en disant : « Craignez Allah au sujet des créatures sans voix ! Utilisez-les comme montures lorsqu’elles sont en bonne santé et mangez-les après qu’elles aient été nourries convenablement »[4] En considérant les animaux uniquement comme de la chair à consommer nous participons au système en place contribuant à l’extinction de certaines espèces animales. Nous devons également défendre le respect des droits de l’Homme par les multinationales exploitant les populations des pays en voie de développement. Pour cela évitons avant tout d’acheter les produits de marques faisant travailler leurs salariés dans des conditions indignes de la condition humaine. Un musulman ne peut se permettre de cautionner de tels agissements sous prétexte que cela lui revient moins cher. Comme le dit notre Prophète (sas) : « Celui qui appelle au bien est comme celui qui réalise ce bien. »[5]. Nous devons donc inciter nos proches à être plus sensibles à ces sujets. En France, ce sont chaque année plus de 4,73 milliards de gobelets en plastique qui sont jetés. Renforçons notre conscience écologique en réduisant autant que possible notre consommation quotidienne de plastique.

 

Chers Fidèles !

Les sujets évoqués aujourd’hui ne figurent malheureusement pas dans les priorités des musulmans, et ce alors qu’Allah nous a donné comme responsabilité de préserver l’Univers. Se préoccuper de ces problèmes c’est avant tout se soumettre aux exigences d’Allah. Dans la sourate Az-Zalzala, Allah nous rappelle ceci : « Quand la Terre tremblera d’un violent tremblement, et que la Terre fera sortir ses fardeaux, et que l’Homme dira: «Qu’a-t-elle ? » ce jour-là, elle contera son histoire »[6]. Ainsi Allah nous annonce qu’Il fera parler la Terre et que cette dernière témoignera de tout ce qu’elle aura subi.

 

Qu’Allah nous fasse prendre conscience que cette Terre ne nous a pas été donnée comme un bien éternel mais qu’elle nous a été confiée provisoirement. Qu’Il nous permette d’utiliser les ressources de ce monde de la meilleure manière qu’il soit. 

 

[1] Sourate Hûd, 11:61

[2] Sourate Al-A’râf (Les Murailles), 7:56 (cf. aussi 7:58)

[3] Bukhârî, Riqâq, 42, H.No: 6512; Mouslim, Janâiz, 21, H.No: 950

[4] Abû Dâwûd, Jihâd, 47, H.No: 2548

[5] Tirmidhî, İlim, 14, H.No: 2670

[6] Sourate Az-Zalzala (Le Séisme), 99:1-4

 

Sermon-L’Univers Nous Est Confié