Sermon du Vendredi

Sermon: L’éducation de l’âme

04. August 2022
Koran Tasbih Rot

Mes chers frères!

Notre Seigneur qui a créé toute existence à partir de rien, a créé l’homme composé d’un corps et d’une âme. Bien qu’il soit la créature la plus honorable, et qu’il ait été créé sous la plus belle forme physique, ce qui distingue l’être humain des autres créatures est sa structure spirituelle. Notre Seigneur dit concernant le processus de création de l’homme: “puis Il lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de Son Esprit. Et Il vous a assigné l’ouïe, les yeux et le coeur. Que vous êtes peu reconnaissants!”[1] L’homme porte en dépôt jusqu’à la fin de sa vie terrestre, l’esprit qu’Allah lui a confié. Ensuite, nous rencontrerons Allah (azwj) conformément à la vérité du verset: “Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons. »[2] Nous sommes testés dans le sens où nous devons nous efforcer de restituer à Allah (azwj) l’âme dans l’état pur dans lequel il nous a été confié. Le moyen de réussir ce test est d’éduquer notre âme bestiale contre les désirs qui polluent notre esprit.

Chers musulmans !

L’âme ou “nafs” est une caractéristique de l’esprit ou “rûh”. Cette caractéristique de l’esprit encourage les gens à commettre constamment des péchés. Le nafs gagne en force à mesure que ses désirs sans fin sont satisfaits. Inversement, il s’affaiblit à mesure que de bonnes actions sont réalisées. Se référant au danger du nafs, Allah (azwj) dit: “Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même. Et nous t’avons envoyé aux gens comme Messager. Et Allah suffit comme témoin.”[3]

Attirant notre attention sur la nature provocatrice et corruptrice de l’âme, notre Prophète (saw) dit également: “Ô Allah ! Nous cherchons refuge auprès de Toi contre le mal de nos âmes.”[4] Les anciens comprenaient le danger du nafs et disaient toujours : “Ô Allah! Ne me laisse pas seul avec mon âme ne serait-ce qu’un instant !”

Très chère communauté !

Nous vivons à une époque où les désirs de l’âme ne sont pas restreints, mais provoqués. C’est presque comme si l’humanité avait adopté ses caprices comme religion, et cherchait constamment à assouvir ses désirs sans fin. Dans ce contexte, l’humanité a besoin des valeurs morales islamiques. Nous vivons à une époque où nous devons nous attacher à cette invocation du Messager d’Allah (saw) : “Ô Allah! Guide-moi vers une moralité irréprochable. Personne ne peut le faire sauf Toi. Eloigne-moi de l’immoralité car personne ne peut le faire sauf Toi!” [5] Nous devons donc éduquer nos âmes aux valeurs morales de l’islam et faire des invocations après chaque prière. N’oublions pas que la prière nous protège du mal tout comme elle purifie nos âmes.

Chers frères!

Notre Prophète (saw) a dit : “L’homme sage est celui qui demande des comptes à lui-même et oeuvre pour lau-delà ; l’idiot est celui qui suit ses désirs et se contente de voeux pieux.”[6] Succomber à notre désir et s’abandonner à notre âme nous entraînera forcément dans l’abîme. Dans le Coran, Allah (azwj) nous avertit par cette parole: “Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition,”[7] Il est possible d’atteindre le salut, en prenant Ses ordres et Ses interdictions au sérieux et de suivre la Sunnah de notre Prophète (saw). Puisse Allah faire de nous non pas des serviteurs qui sont vaincus par leur nafs mais des serviteurs qui se disciplinent et vivent selon les valeurs morales de l’islam! Amine.

[1] Sourate as-Sajda, 30 :9

[2] Sourate al-Baqarah, 2 :156

[3] Sourate an-Nisâ, 4 :79

[4] Dârimî, Nikâh, 20 ; Ibn Mâja, Nikâh, 19

[5] Muslim, Musâfirîne, 201

[6] Tirmidhî, Kiyâmah, 25/2459; İbn Mâja, Zuhd, 31

[7] Sourate Maryam, 19 :59

 

Sermon: L’éducation de l’âme

[supsystic-social-sharing id="1"]