Sermon du Vendredi

Sermon: Infaq ou la dépense pour Allah – un investissement pour notre futur

03. November 2022
Minbar

Mes chers frères

Un jour, Omar (ra) a acheté un jardin de dattiers à Khaybar en vendant une centaine de bêtes qu’il possédait. Cela le rendit si heureux qu’il se rendit auprès du Prophète (saw) et lui dit : « Ô Messager d’Allah, je veux gagner l’agrément d’Allah avec cette propriété. Que dois-je faire? » Le Prophète (saw) répondit: « Si tu le souhaites, tu pourrais offrir ce jardin afin qu’il ne puisse être vendu ou donné, et toutes ses récoltes seront ainsi dépensées pour les pauvres et les nécessiteux. » Omar (ra) qui considérait ce conseil comme un ordre, offrit donc ce jardin de dattiers dans la voie d’Allah et a créé une source de récompenses qui ne s’est pas arrêtée pendant des années.[1] A chaque occasion, notre Prophète bien-aimé a transmis aux croyants cette pratique de dépenser dans la voie d’Allah. Un jour, alors que le Prophète (saw) était avec ses compagnons, il lut le verset : “Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien.. »[2] Le compagnon Abû Talha qui était présent a immédiatement mis en pratique ce verset et a offert dans la voie d’Allah son jardin de dattiers appelé Beyruhâ et a gagné la satisfaction de notre Prophète (saw).

Chers frères!

Dans notre religion, dépenser dans la voie d’Allah est une nécessité pour adorer Allah correctement et purifier son âme et ses richesses. Le concept d’infaq, qui signifie « dépenser », est un élément indispensable de la civilisation islamique. Les dépenses dans le sentier d’Allah ont sans aucun doute un effet psychologique positif sur les gens. Cela est d’autant plus vrai à notre époque marquée par une importante crise spirituelle et où la peur de la famine s’empare des cœurs. Dans un tel contexte, les croyants renforcent leur servitude en dépensant avec sincérité, piété et dévotion. En tant que musulmans, nous savons que notre subsistance vient uniquement d’Allah, et nous devons en conséquence avoir cette conscience de la nécessité de dépenser une partie de cette subsistance dans le chemin d’Allah. Ce n’est que de cette manière que nous tournerons le dos aux illusions de ce bas-monde, au nafs et à ses problèmes. Nous pourrons ainsi obtenir la satisfaction d’Allah et Sa récompense. En effet, Allah (azwj) dit dans le Coran: « qui croient à l’invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l’obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué » [3] et parle de l’importance de dépenser dans Sa voie comme une condition de notre foi. De plus, notre prophète Muhammed Mustafa (saw) a dit: « Lorsque l’homme meurt, ses œuvres cessent à lexception des trois suivantes : une aumône dont le profit demeure, une science utile aux hommes, ou un fils vertueux qui invoque Allah en sa faveur. »  [4] et a donc souligné que la récompense de la personne qui dépense dans la voie d’Allah ne s’arrêtera pas après sa mort.

Chers croyants!

Il faut garder à l’esprit que dépenser dans le chemin d’Allah a un rôle indéniable dans la formation des générations futures et dans l’augmentation des personnes bénéfiques pour la société. La solidarité et la fraternité augmentent à la fois la qualité de la vie sociale et posent les bases d’une paix sociale. Un étudiant que nous formons aujourd’hui sera le professeur de centaines d’étudiants demain, et sera peut-être un dirigeant au sein de la société. Les graines de charité que nous plantons aujourd’hui porteront un jour leurs fruits dans le monde entier. L’acte de donner est une nécessité indispensable et une responsabilité religieuse pour la survie et la prolifération de ces nobles institutions dans lesquelles nous nous trouvons. De ce fait, nous devons servir l’intérêt général de la communauté musulmane en posant des fondations solides.

Chers frères!

Depuis des années, nous avons réalisé de nombreux projets grâce aux contributions de nos membres, et des générations de croyants ont été formées au sein de nos structures. De nombreux ingénieurs, imams et enseignants ont grandi avec votre soutien et vos invocations. Que ce soient des mosquées, des institutions de formation des imams, des institutions éducatives ou sociales, tous ces projets n’auraient jamais vu le jour sans votre détermination et votre soutien sans faille. Pour multiplier et développer ces bonnes actions, nous devons poursuivre cette année encore la construction de ces œuvres caritatives, garantes de notre avenir. C’est pourquoi nous aimerions à nouveau vous associer, mes chers frères, à cette fontaine intarissable de l’infaq.

Qu’Allah fasse de nous des serviteurs qui dépensent dans Son chemin et qui n’attendent la récompense que de Lui. Amine!

[1] Boukhârî, Vesâyâ, 22

[2] Sourate Âl-i İmrân, 3:92

[3] Sourate al-Baqarah, 2:2

[4] Muslim, Vasiyye, 14

[supsystic-social-sharing id="1"]