Sermon du Vendredi

Sermon: La soumission à Allah

07. Juli 2022
Koran Tasbih Grün

Mes chers frères!

Le prophète Ibrahim (as) a remis en question le système de croyances et les attitudes de la société païenne dans laquelle il vivait. Ces êtres, que la société adorait comme des divinités, ne donnaient pas satisfaction à Ibrahim (as). Ce dernier méditait sur les choses qui renforçaient sa conscience de la soumission à l’égard d’Allah. Allah (azwj) dit dans le Coran: “Quand son Seigneur lui avait dit: « Soumets-toi », il dit: « Je me soumets au Seigneur de l’Univers.”[1] Ibrahim (as) avait su se tourner vers la vraie religion. Il présentait les qualités nobles ; c’était un serviteur qui était toujours reconnaissant pour les bienfaits qu’Allah (azwj) lui avaient accordés. Il a donc été choisi par Allah (azwj), une position élevée lui a été donnée dans ce monde, et il fait partie des nobles serviteurs dans l’au-delà. Il a reconstruit la Ka’ba avec son fils Ismail, et a montré la voie du pèlerinage à l’humanité. De plus, l’acte du sacrifice qui sera réalisé demain est le symbole de notre proximité à Allah et nous rappelle le prophète Ibrahim (as).

Mes chers frères!

Ils étaient si fidèles dans leur soumission à Allah que bien qu’Ibrahim (as) ait été jeté dans le feu, le feu ne l’a pas brûlé, et bien que son fils Ismail (as) ait été allongé sous le couteau, le couteau ne l’a pas coupé. L’obéissance d’Ibrahim (as) au commandement divin et la soumission d’Ismail (as) à la décison divine, sont des exemples pours nous jusqu’au Jour de la Résurrection. Les efforts déployés par Ibrahim (as) pour prouver l’existence d’Allah aux négateurs est un excellent exemple pour nous. Son leadership pour la communauté et sa progression sur le chemin du Tawhid sont également pour nous de beaux exemples à suivre. Allah, le Seigneur des mondes, dit au sujet du prophète Ibrahim (as): “Ibrahim (Abraham) n’était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n’était point du nombre des Associateurs.”[2]

Chers croyants !

Nous les croyants, qui croyons en Allah, en Son Messager et au Jour Dernier, sommes nommés « musulmans » par Allah (azwj). Le terme “musulman” signifie “celui qui se soumet à Allah”. Allah (azwj) dit dans le Coran: “Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne oeuvre et dit: “Je suis du nombre des Musulmans?”[3] Le musulman est celui qui se soumet aux ordres et aux interdictions du Coran et de la Sunnah. Cela consiste à se soumettre à Allah (azwj), à tout ce qui vient de Lui, et à ne pas se rebeller. Le Messager d’Allah (saw) a dit : “Le croyant a une destinée agréable ! Tout ce qui lui arrive est bénéfique, et cela n’est réservé qu’à lui seul! En effet, s’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Allah et c’est là pour lui une bonne chose et s’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore une bonne chose pour lui.”[4]

Mes chers frères!

Face aux difficultés que nous rencontrons dans la vie, nous devons éviter de tenir des propos qui évoquent la rébellion tels que: “Pourquoi est-ce arrivé! Pourquoi cela m’est-il arrivé !” Face aux difficultés, nous devons avoir une saine compréhension de notre relation à Allah et dire: “Il y a un bien dans ce qui est arrivé. C’est ainsi que mon Seigneur a jugé bon.” Comme Ismail (as), si nous aspirons à la satisfaction d’Allah, nous devons également accepter ce qu’Allah a décidé pour nous. C’est l’un des secrets que contient le verset suivant: “[…] Allah les agrée et ils L’agréent. Telle sera [la récompense] de celui qui craint son Seigneur.”[5]

Mes chers frères!

Demain sera le jour de la Fête du Sacrifice, et en ce jour d’Arafat, efforçons-nous de faire des bonnes actions. Nous devons aussi sensibiliser nos enfants sur le sens et l’importance du sacrifice. Méditons sur la notion de soumission à Allah. Je vous souhaite dès maintenant une bonne fête. Qu’Allah fasse de nous des serviteurs qui se soumettent à Lui.

Mes chers frères!

Un dernier rappel avant de clôturer ce sermon sur l’importance de prononcer les Takbirs les jours de Tachriq après les prières obligatoires. Ces Takbirs ont donc commencé aujourd’hui après la prière du matin et se poursuivront jusqu’à la prière de l’après-midi (‘asr) le quatrième jour de la fête.

[1] Al-Baqarah, 2 :131

[2] Sourate Al-i Imrân, 3 :67

[3] Sourate Fussilat, 41 :33

[4] Muslim, Zuhd, 64

[5] Al-Bayinnah, 98 :8

 

Sermon: La soumission à Allah

[supsystic-social-sharing id="1"]