Sermon du Vendredi

Sermon: L’Ascension Céleste

04. März 2021
Koran Seite Tasbih Holz

Chers Musulmans !

Nous célébrerons, la nuit de mercredi à jeudi, al-Isra wa’l Mi’radj (le voyage et l’ascension nocturne) de notre Prophète (s.a.s). Cet événement est un miracle et une récompense offerts par Allah à Son messager. Allah dit dans la sourate al-Isra : « Gloire et Pureté à Celui qui, de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant. »[1]

C’est sur le dos de sa monture, appelée al-Buraq, que notre Prophète (s.a.s) voyagea en cette nuit de la Ka’ba jusqu’à la mosquée d’al-Aqsa. Il y dirigea la prière devant les prophètes l’ayant précédé[2]. C’est pour cela qu’il fut nommé Al-Imamu’l-Anbiya, c’est-à-dire l’imam des prophètes. Un verre de lait et un verre de vin lui furent ensuite proposés. Notre Prophète (s.a.s) choisit alors le verre de lait et refusa le verre de vin. L’ange Gabriel lui dit alors : « Si tu avais choisi le verre de vin ta communauté se serait égarée. »[3]

Puis le Prophète (s.a.s) commença son ascension avec l’ange Djibrîl. Il lui fut accordé l’occasion de discuter avec plusieurs prophètes durant son voyage céleste. Il finit par avoir l’honneur de communiquer avec Allah en personne et 3 choses lui furent offertes durant cette nuit : les 5 prières quotidiennes, les derniers versets de la sourate al-Baqara ainsi que le pardon des péchés de ceux n’associant pas de divinités à Allah.[4] L’ascension se déroula corps et âme pour notre Prophète qui fut ramené à La Mecque à la fin de son voyage lors de cette nuit sacrée.

Mes Chers Frères !

Dès qu’ils en entendirent parler, les mécréants de La Mecque nièrent la véracité de ce voyage, impossible selon eux. Abu Bakr (r.a), quant à lui, fit à cette occasion une fois de plus la preuve de sa foi inébranlable en le Prophète.
C’est à cette occasion qu’il lui fut accordé le surnom d’As-Siddiq, signifiant le très loyal, le très sincère. En effet, immédiatement après avoir entendu parlé de ce voyage du Prophète (s.a.s), il dit : « Je jure devant Dieu que s’il dit cela, il s’agit de la vérité ! Je reconnais bien plus que cela. Je reconnais sa prophétie et crois réellement qu’il reçoit matin et soir des versets venant du ciel. »[5]Chers Musulmans !Dans le verset récité au début du sermon, Allah le Tout-Puissant indique le degré de la vertu et de la sainteté de Masjid al-Aqsa auprès de Lui en disant : « Nous en avons béni l’alentour ». Cette expression indique également le caractère sacré des terres qui l’entourent. Ces terres, qui contiennent la première qibla des musulmans et la troisième des saintes mosquées, ont été bénies par Allah.C’est pour cela que chaque croyant qui porte en son cœur l’amour de l’ascension de notre prophète se doit de ne pas oublier ces terres sacrées. Nous devons accomplir des voyages et visiter ces lieux, nous devons protéger cet endroit. Nous avons pour devoir de ne pas laisser cette mosquée sans fidèles.Chers Croyants !L’ascension de notre prophète comporte plusieurs enseignements. De ce fait nous devons essayer de comprendre et d’interpréter les divers sens que comporte cet événement. Mais le message qui ressort le plus de ce miracle n’est autre que la prière. Chaque fidèle peut effectivement accomplir son ascension avec l’accomplissement des prières que nous a prescrites notre Créateur.Nous pouvons au moins 5 fois par jour nous détacher de la vie d’ici-bas et nous approcher d’Allah en nous prosternant devant Lui et ainsi faire notre ascension personnelle. Je termine ce sermon avec un hadith de notre Prophète (s.a.s) sur l’importance de la prière : « Les mailles de l’Islam se déferont une à une. Lorsque l’une de ces mailles se défera, les gens se tourneront vers une autre. La première à se défaire sera celle formée par les dispositions de la chari’a. La prière sera, quant à elle, la dernière des mailles à se défaire. »[6]Qu’Allah nous permette d’être fidèles et dévoués comme le compagnon Abu Bakr (r.a). Puisse-t-il nous faire don d’une foi inébranlable purifiée de tout doute.

[1] Sourate Al-Isra (Le Voyage Nocturne), 17:1
[2] Ibn-i Hichâm: As-Sîra An-Nabawiya (1990), 2/48
[3] Bukhârî, Achriba, 1, H.No: 5576
[4] Muslim, Iman, 76, H.No: 173
[5] Ibn-i Hichâm: As-Sîra An-Nabawîya (1990), 2/49-50
[6] Musnad-i Ahmad, H.No: 22160; İbn-i Hibban, H.No: 6715.

Sermon-L’Ascension Céleste