Sermon du Vendredi

Le Musulman Et Son Utilisation Des Médias Et Des Réseaux Sociaux

29. Januar 2021
Koran Seite Tasbih Holz

Chers Musulmans !

L’impact des médias et du monde numérique sur les populations a gagné en importance dans notre époque avec notamment l’effet d’une utilisation intense de l’outil internet. Cet impact sur l’opinion public se limitait autrefois aux journaux, aux radios et aux télévisions. L’apparition des smartphones a amplifié ce phénomène et les médias ont maintenant un poids réel, qui va même jusqu’à pouvoir exercer une pression très forte sur les individus et l’opinion publique. Les études montrent qu’une personne qui perd son porte-monnaie s’en rend compte parfois jusqu’à 15 minutes plus tard là celle qui perd son smartphone le remarque en moyenne dans les 3 minutes qui suivent. D’autres études montrent que le nombre de personnes en situation d’addiction ou de dépendance aux réseaux sociaux augmente de jour en jour. Ces dernières sacrifient une grande partie de leur journée sur ces plateformes. On estime ainsi 80 % la proportion de l’opinion et de la pensée des gens se fondant sur ce qu’ils voient sur les réseaux sociaux.

Chers Fidèles !

Il est indispensable d’être conscient et averti au sujet des réseaux sociaux et des médias quand on sait l’impact qu’ils ont dans nos vies. La première chose à faire est d’être vigilant pour que notre utilisation de ces outils ne se transforme pas en une dépendance voire une addiction. Le Prophète (s.a.s) dit : « Il y a deux bienfaits à propos desquels beaucoup de gens sont perdants : la santé et le fait d’avoir du temps libre »[1]. Le Messager d’Allah (s.a.s) pointe ici l’importance du temps. Mais il est triste de constater qu’un bon nombre de personnes, et plus particulièrement de jeunes, gaspillent leur temps, voire même leur vie sur les réseaux sociaux.

Il n’est pour autant pas nécessaire pour le musulman de se couper totalement de ces moyens de communication. Il faut simplement savoir utiliser correctement ces outils et en faire un moyen de transmission du bien et de la bonne parole.

Allah dit : « Par le Temps ! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. »[2] Comme dans la vraie vie, nos attitudes et nos comportements dans le monde virtuel doivent être conformes aux normes islamiques. Il n’y a pas de distinction entre le monde réel et le monde virtuel concernant notre morale et notre éthique. Nos responsabilités en tant que croyant restent les mêmes concernant nos publications, nos photos ou nos commentaires. Il faut profiter d’internet et des réseaux sociaux pour répandre le message universel de l’Islam à toute l’humanité, pour participer à des assises en ligne, ou encore pour obtenir des connaissances ou des informations utiles.

Chers Croyants !

Il faut savoir que les réseaux sociaux ont des aspects à la fois bénéfiques et néfastes en termes de communication. L’un de ces côtés néfastes est le fait qu’une fausse information puisse très rapidement faire le tour du monde. Personne n’y échappe, jeunes comme vieux, hommes comme femmes, et tout le monde peut recevoir toute sorte d’informations vraies ou fausses.

Un musulman conscient est obligé d’examiner les informations et les nouvelles qui lui parviennent au filtre de la raison et de la vérité. C’est dans ce sens qu’Allah nous ordonne : « Ô les croyants ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, alors enquêtez afin que vous ne commettiez pas d’injustice envers des gens par ignorance, puis que vous regrettiez ce que vous avez fait. »[3]. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le Prophète (s.a.s) a dit : « Il suffit à la personne comme mensonge de transmettre tout ce qu’elle entend »[4].

Il faut tout faire pour empêcher le mensonge et l’erreur et pour que ce genre de choses ne s’installe pas dans nos esprits.

Que notre Créateur nous permette d’utiliser les médias et les réseaux sociaux d’une manière qui nous mène à Sa satisfaction. Amin !

[1] Bukhârî, Riqâq, 1
[2] Sourate Al-‘Asr (Le Temps), 103:1-3
[3] Sourate Al-Hujurat (Les Appartements), 49:6
[4] Muslim, Muqaddima 5