Sermon du Vendredi

Les Convenances Du Vendredi

22. Januar 2021
Takka Tasbih Orange

Chers Musulmans !

Le Vendredi est le jour de fête des musulmans. C’est le jour des bienfaits, de la bénédiction, de la miséricorde, du pardon, de la fraternité et de l’union. C’est pour cela que le Prophète (sas) déclare à propos du Vendredi : « Le meilleur jour sur lequel le soleil s’est levé est le jour du Vendredi ».[1] Le Vendredi est aussi le jour où la prière de Jumu’a, qui constitue une obligation pour les musulmans, est accomplie. Louanges à Allah, nous continuons d’accomplir notre devoir sans se cacher derrière la pandémie, tout en portant un masque et en respectant la distanciation sociale. Dans le verset qui a été lu au début du sermon, notre Seigneur nous informe du caractère obligatoire de la prière du Vendredi et nous ordonne d’y accourir dès que son temps est venu. Il dit en effet dans ce verset : « Ô vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salat du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! »[2]

Mes Chers Frères et Sœurs !

En tant que musulmans, nous devons profiter des bienfaits et de la bénédiction d’un jour aussi important. Pour cela, il faut d’abord s’y préparer de la meilleure des façons en effectuant les grandes ablutions, en portant nos plus beaux vêtements, en évitant de consommer des aliments dégageant des odeurs désagréables et en se parfumant. Dans une atmosphère d’adoration, nous devons nous diriger vers la mosquée avec humilité et sérénité. Efforçons-nous d’arriver tôt à la mosquée et de prendre place au premier rang. Ainsi, notre Prophète bien-aimé (sas) nous dit : « Quiconque effectue les grandes ablutions le vendredi, se rend tôt à la mosquée, se met tout près (de l’imam) et écoute bien (le sermon), gagnera à chaque pas une récompense égale à celle réservée au jeûne et aux prières d’une année entière »[3]

Mes Chers Frères et Sœurs !

Le musulman qui prend place dans la mosquée doit entrer dans l’atmosphère de la prière du vendredi comme indiqué dans le hadith précédent. Ainsi il doit avoir conscience d’être entouré par les anges. Il doit commencer à écouter le sermon dans le respect et le calme, ce sermon que même les anges écoutent. Il doit rester à l’écart des distractions afin de bénéficier du sermon. Il ne doit pas parler aux gens autour de lui et ne pas être distrait par son téléphone ou quoique ce soit. Le Prophète (sas) nous dit : « Si tu dis à ton compagnon « tais-toi ! » alors que l’imam fait son sermon le jour du vendredi tu as certes commis une futilité ».[4]

Nous devons avoir l’intention d’appliquer ce que nous apprenons durant le sermon, et ce dès que l’occasion s’en présente. Les prières surérogatoires (sounna) à accomplir avant et après la prière (obligatoire) du Vendredi doivent être accomplies s’il n’y a pas d’empêchement majeure. C’est de cette façon que nous ferons nôtres la bénédiction et les mérites du Vendredi. Terminons notre sermon avec ce hadith de notre Prophète bien-aimé (sas) : « Il y a le jour de vendredi une heure durant laquelle aucun serviteur musulman se tenant debout en train de prier ne demande une chose à Allah sans que Celui-ci ne la lui donne. »[5]

[1] Muslim, Sahîh, 2/6, H. No: 2013
[2] Sourate Al-Jumu’a (Le Vendredi), 62:9
[3] Abû Dâwûd, Tahâra, 130 H.No: 345; İbn-i Mâja, İqâmatu’s-Salât, H.No: 1140
[4] Bukhârî, Jumu’a, 36; Muslim, Jumu’a, 11
[5] Bukhârî, Sahîh, 20/11, H. No: 5921