Sermon de l’Aïd: Fête Du Sacrifice (Aïd al-Adha) 1442

19. Juli 2021
Koran Seite Tasbih Orange

Chers Musulmans !

Louange à Allah, qui nous a encore une fois fait atteindre la fête du sacrifice (Aïd al-Adha). Bon nombre de nos frères se sont rendus dans leur pays d’origine afin de célébrer cette fête avec leurs proches. Nous allons aujourd’hui aborder dans notre sermon les vertus et les sagesses du sacrifice.

Concernant les sacrifices notre Seigneur Le Tout-Puissant déclare dans la sourate Al-Hajj : « Ni leurs chairs ni leurs sangs n’atteindront Allah, mais ce qui L’atteint de votre part c’est la piété ».[1]

En se basant sur ce verset coranique, nous constatons que l’intention représente le facteur déterminant dans le sacrifice, comme c’est le cas d’ailleurs dans chaque adoration et chaque action accomplie. Une intention sincère d’obtenir l’agrément d’Allah dépend sans aucun doute d’une foi solide et de son fruit, la taqwa. Nous avons également besoin de connaissances afin d’améliorer la qualité de nos adorations. Par conséquent, nous avons besoin de rafraîchir nos connaissances concernant le sacrifice de temps en temps.

Chers Croyants !

Non seulement l’adoration du sacrifice est certes le résultat de notre foi et de notre piété, mais elle affecte également notre foi. En effet, le sacrifice est une indication de notre gratitude pour les bénédictions qu’Allah nous a accordées. C’est le reflet des louanges présentes dans nos langues et nos cœurs. Une telle gratitude contribuera à nous attirer la miséricorde d’Allah, augmentera Ses bénédictions, mènera nos invocations à être acceptées et nous protégera des ennuis. Le verset 152 de la sourate Al-Baqara nous rappelle :
« Souvenez-vous de Moi donc. Je vous récompenserai. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi ! »[2]

Notre Prophète (s.a.s) a souvent insisté sur les vertus du sacrifice, qui est un signe de gratitude. Selon un Hadith rapporté par Aïcha (r.anha), le Prophète a dit : « Nulle action n’est meilleure que de sacrifier pour Allah le jour du sacrifice. Le Jour du Jugement, ce sacrifice apparaîtra avec ses cornes, ses poils et ses sabots (en guise de récompense). En effet son sang sera accepté auprès d’Allah avant même qu’il ne soit égorgé. Alors laissez votre cœur s’en réjouir. »[3]

Chers Frères !

Allah, le détenteur de la sagesse et de la connaissance absolues, a caché d’innombrables sagesses dans chacun de nos actes d’adoration. Comme nous venons de le mentionner, la gratitude est l’une des sagesses du sacrifice. De plus, l’une des sagesses les plus évidentes du sacrifice est sans aucun doute la diffusion de la fraternité et de la solidarité, ainsi que la prise de conscience de l’individu et de la société à cet égard. Sacrifier et distribuer la viande du sacrifice, c’est préférer les autres à soi-même, favorisant ainsi l’altruisme.

Cette question est également l’un des éléments importants qui renforcera notre conscience en tant que communauté.

Qu’Allah Le Tout-Puissant accepte nos sacrifices. Qu’Allah fasse de la distribution de leur viande un moyen de répandre le partage et la solidarité dans le monde. Qu’Allah nous accorde un aïd béni auprès de nos familles et nos proches. Amin.

[1] Sourate Al-Hajj, 22:37
[2] Sourate Al-Baqara, 2:152
[3] Tirmidhi, Adâhî, 1, H.No: 1493

Sermon-Fête Du Sacrifice (Aïd al-Adha) 1442